Le taux d’oxygénation dans le sang – FitTrack France

Le taux d’oxygénation dans le sang


Saviez-vous que nous consommons 400 litres d’oxygène par jour pour respirer ? 

La respiration est le résultat d’échanges gazeux c’est-à-dire d’air inspiré avec l’absorption du dioxygène et d’air expiré avec le rejet du dioxyde de carbone : elle joue un rôle important dans la circulation du sang.

La circulation sanguine part du cœur qui propulse le sang dans les artères, puis circule dans les artérioles, traversant ensuite le réseau capillaire au niveau des poumons ou des autres organes puis retourne au cœur par les veinules puis les veines. Le cœur est un muscle qui peut être renforcé par le sport

L’hémoglobine (=globules rouges) transporte l’oxygène du sang qui circule jusque dans nos organes notamment vers les poumons grâce aux vaisseaux sanguins. 

En réalité, il existe deux types de circulations de l’oxygène : la grande et la petite circulation. 

 

Une bonne consommation d’oxygène permet d’avoir un apport d’oxygène suffisant et donc un sang oxygéné correctement, permettant aussi une bonne circulation sanguine. Dès lors le système nerveux et veineux fonctionne assurant ainsi la respiration et une bonne fréquence cardiaque. 

Le système circulatoire peut parfois rencontrer quelques problèmes provoqués liés au taux d’oxygène, empêchant le sang de circuler correctement puisqu’il est appauvri en oxygène. 

 

Qu'est-ce que le taux d'oxygénation 

Définition de la saturation en oxygène 

La saturation en oxygène représente la quantité d’hémoglobine oxygénée dans le sang.

Respirer oxygene

Taux normal d'oxygénation 

2 mesures de saturation en oxygène existent : 

  • La SpO2 : la saturation pulsée en oxygène
  • La SaO2 : la saturation artérielle en oxygène

Ces 2 mesures s’expriment en pourcentage. 

Concernant les normes pour la SpO2 les mesures sont simples, elle est considérée comme normale entre 95 % et 100 % et insuffisante en dessous de 95 %. 

Concernant les normes pour la SaO2 : 

  • Entre 94 % et 99 % : elle est normale
  • Entre 90 % et 94 % : elle est insuffisante
  • Inférieure à 90 % le patient est en état de désaturation, il doit se rendre aux urgences le plus rapidement possible. 

 

Taux de saturation en oxygène bas et élevé

Si l’oxygénation est basse, on parle d’hypoxémie et si au contraire elle est élevée, on parle d’hyperoxémie. 

Les causes de l’hypoxémie peuvent être différentes : 

  • Diminution de la fraction d’oxygène dans l’air notamment lorsqu’il est chargé en monoxyde de carbone
  • Problème du mécanisme respiratoire
  • Obstruction des voies aériennes

 L’hyperoxémie quant à elle est très rare : elle n’est jamais causée par une maladie, mais généralement provoquée soit chez un plongeur en eau profonde, soit chez un patient étant sous traitement thérapeutique à l’oxygène.

Taux oxygène sang

Comment calculer le taux d'oxygénation dans le sang ? 

Comment mesure-t-on la saturation en oxygène ?

Deux méthodes existent pour mesurer la quantité d’oxygène : 

  • A l’aide d’un saturomètre, un petit appareil placé au bout du doigt pour la SpO2
  • A l’aide d’une prise de sang pour la SaO2

Généralement, la SpO2 et la SaO2 sont équivalentes. 

 

Symptômes du manque d'oxygène 

Le patient souffrant d’hypoxie, c’est-à-dire de manque d’oxygène, peut ressentir différents symptômes qui sont différents selon les types d’hypoxie et l’état de santé des sujets.

Ses causes sont multiples :

    • Maladies respiratoires : accidents cardiovasculaires (exemple : infarctus du myocarde) ou embolie pulmonaire, broncho-pneumopathie chronique,
    • Anémies tels que celles causées par une carence en vitamines
    • Hémorragies
    • Hypoventilation pouvant notamment être provoquée par l’inflammation des voies respiratoires
    • Insuffisances cardiaques
    • Séjours en altitude

  

Quels sont les différents types d’hypoxie ?

L’hypoxie est quelque peu différente de l’hypoxémie tout en étant reliées l’une à l’autre. 

Comme nous l’avons vu toute à l’heure, l’hypoxémie est relative à une oxygénation basse, mais dans le sang alors que l’hypoxie est la baisse d’apport de l’oxygène aux cellules, représente une insuffisance respiratoire au niveau des tissus de l’organisme. Elle peut également être causée par une l’incapacité des cellules à utiliser l’oxygène disponible. 

Différents types d’hypoxies existent et elles sont classées en fonction de différents paramètres :

  • L’hypoxie circulatoire : problème de débit sanguin,

  • L’hypoxie fœtale : déficit en oxygène du fœtus,

  • L’hypoxie des anémies : diminution d’hémoglobine dans le sang ou du taux de globules rouges, 

  • L’hypoxie cérébrale : apport insuffisant en oxygène au niveau du cerveau

  • L’hypoxie cytotoxique : modification des enzymes respiratoires causant une inaptitude des tissus à utiliser l’oxygène

  • L’hypoxie hypoxémique : baisse de la pression artérielle de l’oxygène (PaO2).

Certaines personnes sont plus exposées que d’autres à souffrir d’hypoxie : 

  • Les plongeurs, 

  • Les fumeurs, 

  • Les personnes asthmatiques, 

  • Les personnes souffrant d’anémie (ex : femmes enceintes et allaitantes, personnes âgées), 

  • Les personnes exposées à des risques cardiovasculaires

 

Quels sont les symptômes de l’hypoxie et les risques de complication ? 

Certains symptômes peuvent permettre d’identifier une hypoxie à temps et d’anticiper sa gravité : 

  • Maux de tête, 
  • Troubles du comportement, 
  • Nausées, 
  • Hyperventilation ou tachycardie. 

Malgré tout l’hypoxie peut se compliquer rapidement et s’aggraver comme des lésions neurologiques provoquant des troubles de la mémoire, une cyanose (peau et muqueuses bleutées), anoxie (absence d’oxygène des tissus), accident vasculaire cérébral, insuffisance cardiaque, lésions cérébrales irréversibles, coma. 

 

Comment augmenter son oxygène dans le sang

D'un point de vue médical, certaines actions permettent d’améliorer au plus vite l’oxygénation dans le sang comme en :

  • enrichissant l’air à l’aide d’une sonde d’intubation insérée par le nez ou la bouche, 
  • plaçant un appareil respiratoire sur le nez et la bouche du patient pour apporter de l’oxygène aux poumons 
  • réalisant une trachéotomie en cas d’extrême gravité, c’est-à-dire un tube placé au niveau de la trachée 

De manière générale, le sport reste malgré tout une bonne solution pour vous préserver et lutter contre l’hypoxie et l’hyperoxémie.

 

FitTrack vous accompagne tout au long de vos exercices sportifs.  


Laissez un commentaire